2006

2006s

Webémission spéciale : La pédagogie culturelle dans les écoles de langue française de l’Ontario

La politique d’aménagement linguistique de l’Ontario a été élaborée dans l’intention de mieux répondre, en contexte minoritaire, aux besoins spécifiques de la communauté de langue française de l’Ontario et de ses établissements d’éducation. La principale raison d’être de cette politique est de contribuer, par des interventions ciblées, au développement de la communauté scolaire de langue française de l’Ontario.

La spécificité de l’école de langue française réside dans sa mission d’éduquer les élèves qui la fréquentent et de protéger, de valoriser et de transmettre la langue et la culture de la communauté qu’elle dessert. La protection, la valorisation et la transmission de la langue et de la culture françaises sont au cœur de son mandat.

Mandat de l’école de langue française :

L’école de langue française est un milieu d’apprentissage qui vise la réussite scolaire et l’épanouissement personnel de tous les élèves. C’est un milieu où s’exerce un leadership participatif et qui favorise l’engagement individuel et collectif par des partenariats avec les familles et la communauté dans son ensemble.

L’école de langue française est un milieu de construction identitaire qui favorise :

le développement de l’identité culturelle;
le développement du sentiment d’appartenance à une culture dynamique;
l’épanouissement de tous les élèves;
l’engagement envers une communauté francophone diversifiée.
L’axe de la construction identitaire

L’axe de la construction identitaire orientant l’aménagement linguistique reflète la spécificité de l’école de langue française et porte sur les interventions centrées sur l’appropriation de la culture. L’école est un lieu privilégié de transmission de la culture car le passage à l’école est marqué par une importante structuration de l’identité des enfants et des jeunes.

L’école de langue française est un milieu privilégié d’appropriation de la culture et bien souvent, comme c’est le cas en milieu minoritaire, c’est le seul endroit qui offre un espace francophone et un milieu de vie unique aux jeunes et aux membres de la communauté. L’école de langue française joue un rôle de premier plan dans la création et le maintien d’un espace culturel riche où les jeunes peuvent développer un fort sentiment d’appartenance dans des cadres structurés.

Pédagogie culturelle

La pédagogie culturelle est un modèle fondé sur sept principes définissant le rapport entre pédagogie et culture :

La construction identitaire : processus durant toute une vie et exigeant une prise de conscience, une prise de position et une prise en charge
Le modèle de la pédagogie culturelle préconise la création d’un contexte favorable à la réflexion, à la remise en question, au dialogue (prise de conscience), à l’affirmation de ses valeurs et de ses choix (prise de position), ainsi qu’à la responsabilisation (prise en charge), menant la personne à développer une autonomie culturelle dans sa construction identitaire.

La création d’un climat actualisant (connaissance de soi et des autres, valeurs, sensibilités)
La connaissance de soi et des autres est le point de départ dans la quête d’identité.

La communication orale (dialogue authentique)
La communication orale est un processus beaucoup plus complexe que la simple acquisition du vocabulaire; sur le plan conceptuel, elle représente plutôt l’outil premier de l’expression de soi et de l’articulation du Moi.

La responsabilisation de la personne (compétence, autonomie, appartenance)
Selon le principe de la pédagogie culturelle, pour avoir l’impression d’appartenir à une communauté, la personne doit d’abord y contribuer et jouer un rôle clé dans la réalisation de l’expression individuelle et collective du soi.

La congruence pédagogique (conviction, intégrité, quête de l’excellence)

La manifestation d’un leadership émergent (agente et agent de changement)

L’évaluation (source de motivation, de réflexion, d’action et de changement)
Dans cette webémission, Judith Charest décrit l’historique de ce projet et Lise Paiement explique les sept fondements du modèle de la pédagogie culturelle. Vous entendrez des témoignages de directions d’école, d’enseignantes et enseignants et d’un parent, et vous pourrez voir des élèves en action. Dominic Giroux parlera des retombées de ce projet et du partenariat avec la Direction des politiques et des programmes d’éducation en langue française.

Voir la vidéo

Vers des points communs : le développement du caractère dans les écoles de l’Ontario (de la maternelle à la 12e année)

Le gouvernement de l’Ontario s’est fixé comme mission centrale de son mandat l’amélioration de la qualité de l’éducation offerte dans les écoles financées par les fonds publics. Selon des recherches, l’enseignement est à son meilleur lorsqu’il préconise et appuie le développement intégral de l’élève.

Le développement du caractère est un fondement de notre système d’éducation financé par les fonds publics, la pierre angulaire d’une société civile, juste et démocratique et est la responsabilité des parents, de la famille, des écoles et des communautés.

La population de l’Ontario se diversifie de plus en plus. Le besoin de déterminer des valeurs communes se fait de plus en plus sentir. Le développement du caractère est aussi le développement de la communauté. Amener la communauté à partager la responsabilité du développement du caractère est une composante essentielle.

Pour être efficace, le développement du caractère doit être intégré profondément au contexte scolaire et communautaire et continuer de favoriser la réussite des élèves à l’école et dans leur vie. Il est intégré à dessein dans nos politiques, nos pratiques, nos programmes et nos interactions.

Vers des points communs : le développement du caractère dans les écoles de l’Ontario (de la maternelle à la 12e année) est une webémission à laquelle ont participé des experts de calibre national et international dans le domaine du développement du caractère. Des éducatrices et des éducateurs y discutent du rôle essentiel qu’il joue et de son incidence sur les domaines cognitif, affectif et comportemental de l’élève.

Cette webémission a comme objectif d’encourager le dialogue, la réflexion et l’action; elle explore les points clés nécessaires à une initiative efficace du développement du caractère au sein des communautés scolaires. Les questions suivantes sont fournies à titre de guide dans le but d’encourager un dialogue continu :

Comment réussirons-nous à incorporer le développement du caractère à toutes nos pratiques?
Comment pouvons-nous amener toutes les parties à déterminer des valeurs communes?
Comment pouvons-nous édifier des cultures scolaires qui accordent de la valeur aux relations humaines?
Comment pouvons-nous édifier des cultures scolaires cherchant à entretenir des relations privilégiées au sein de communautés diverses?
Comment réussirons-nous à encourager la participation active des élèves à cette initiative?
Quels indicateurs serviront à démontrer l’intégration du développement du caractère à la culture de nos milieux de travail et de nos écoles?
Comment pouvons-nous partager le leadership de cette initiative?
Comment pouvons-nous créer des réseaux d’échange entre les différents conseils pour faciliter notre apprentissage collectif?
Et…
Comment puis-je appuyer de façon concrète cette initiative?
Comment puis-je évaluer l’influence du développement du caractère sur le rendement scolaire et le bien-être de mes élèves et de mon personnel?
« Il faut se rappeler que l’intelligence n’est pas suffisante. L’intelligence et le caractère, tels sont les véritables objectifs de l’éducation. »
Martin Luther King Jr.

Voir la vidéo

Enseignement efficace de la compréhension de la lecture

Le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à améliorer l’éducation publique : c’est là un objectif central de son mandat. Cet engagement commence par l’amélioration de l’apprentissage et des résultats des élèves en littératie et en numératie.

Voir la vidéo

Aider les élèves autochtones à réaliser leur potentiel

Le Secrétariat de la littératie et de la numératie a défini neuf stratégies pour faciliter la réussite des élèves. Cette webémission se concentre principalement sur la stratégie numéro 6 :

Mobiliser le système pour qu’il assure l’équité sur le plan du rendement des élèves.

En axant la webémission sur cette stratégie, on entend sensibiliser les éducatrices et les éducateurs aux défis auxquels font face certains groupes d’élèves qui, selon les recherches et les constatations générales, accusent un certain retard, et plus particulièrement les élèves autochtones. Le Secrétariat de la littératie et de la numératie s’engage à fournir aux éducatrices et aux éducateurs des stratégies pouvant favoriser la réussite de ces élèves et encourager le personnel enseignant à « monter la barre et combler l’écart » en ce qui a trait au rendement des élèves.

Les éducatrices et les éducateurs de tous les niveaux doivent prendre conscience non seulement des problèmes et des difficultés auxquels font face les élèves autochtones, mais ils doivent aussi connaître les mesures nécessaires pour appuyer leur réussite. Cette webémission explore la recherche actuelle sur les pratiques efficaces qui mènent à l’amélioration du rendement des élèves autochtones.

Cette webémission invite au dialogue, à la réflexion et à l’action, alors que les participantes et participants de tous les niveaux du système d’éducation explorent ce qui suit :

  • les recherches faisant connaître les pratiques et les stratégies efficaces pour assurer la réussite des élèves autochtones;
  • pourquoi ces pratiques et ces stratégies fonctionnent et à quoi elles ressemblent dans la salle de classe;
  • la place de la culture, de la langue et du programme d’études dans la réussite scolaire des élèves autochtones;
  • les mesures stratégiques prises en Ontario qui aident à modeler et à créer des expériences favorisant la réussite.

Les recherches, dont certaines sont incorporées au travail de la Society for the Advancement of Excellence in Education (SAEE), définissent les conditions nécessaires pour favoriser la réussite des élèves autochtones :

  • l’établissement d’attentes élevées pour les élèves autochtones;
  • une attention ciblée sur le rendement scolaire;
  • la volonté d’assurer un milieu scolaire sûr, rassurant et accueillant pour les élèves et leurs familles;
  • la participation active des parents et de l’ensemble de la communauté dans le cercle d’apprentissage;
  • le respect et la célébration de la culture, de la langue et des traditions autochtones pour rendre l’apprentissage pertinent;
  • un programme d’études global, intégré et holistique appuyé par des ressources humaines et matérielles permettant une affirmation de soi pour les élèves qui se retrouvent chaque jour eux-mêmes dans le programme d’études et dans l’apprentissage;
  • des données et des évaluations visant « à monter la barre et à combler l’écart » au cours de l’apprentissage de ce groupe.

«…il est indispensable que les Canadiens comprennent que les peuples autochtones sont des nations. C’est-à-dire qu’ils forment des groupes politiques et culturels dont les valeurs et les modes de vie sont différents de ceux des autres Canadiens…
Aujourd’hui encore, le sentiment de confiance en soi et de bien-être des autochtones demeure lié à la force de leurs nations. Ce n’est qu’au sein de nations rétablies dans leur intégrité qu’ils pourront réaliser leur potentiel au XXIe siècle. »
Commission royale sur les peuples autochtones, 1996

Voir la vidéo

Repenser l’évaluation en salle de classe sans oublier le but final

Dans cette webémission, Lorna Earl, Ph.D., souligne trois objectifs d’évaluation, tous importants pour la pratique en salle de classe, et elle décrit en quoi ils nécessitent des méthodes différentes de planification, de mise en œuvre et de communication des résultats pour promouvoir l’apprentissage des élèves.

  • L’évaluation POUR l’apprentissage : évaluation formative qui survient au cours de l’enseignement et qui servira à appuyer l’étape suivante de l’apprentissage.
  • L’évaluation EN TANT QU’apprentissage : évaluation qui survient lorsque les élèves surveillent eux-mêmes ce qu’ils apprennent et qu’ils utilisent les commentaires découlant de cette surveillance pour effectuer des ajustements, des adaptations et même des changements majeurs aux choses qu’ils comprennent.
  • Évaluation DE l’apprentissage : évaluation sommative visant à attester l’apprentissage et à faire un rapport aux parents et aux élèves à propos de leur progrès à l’école.
Voir la vidéo

L’enseignement différencié

Les questions suivantes sont discutées:

  • Qu’est-ce que l’enseignement différencié?
  • Pourquoi est-il essentiel que l’on utilise l’enseignement différencié dans toutes les salles de classe en Ontario?
  • Quelles sont les stratégies les plus efficaces menant à une amélioration du rendement de tous les élèves?
  • Quels sont les obstacles qui existent et quelles pratiques se sont avérées utiles pour monter la barre et réduire l’écart?
  • Comment un environnement d’apprentissage inclusif, empathique et respectueux améliore-t-il la réussite des élèves?

Lyn Sharratt, Jeffrey Wilhelm, Camille Williams-Taylor et Elizabeth Coelho abordent la question de l’enseignement différencié de différents points de vue. Cette webémission examine comment les enseignantes et les enseignants peuvent mieux répondre aux besoins de tous les élèves dans leur communauté d’apprentissage.

Voir la vidéo

Pratiques réussies axées sur l’éducation des élèves de la communauté noire

Pour réaliser cet objectif, la première étape consiste à faire en sorte que tous les élèves de l’Ontario aient atteint à l’âge de 12 ans un niveau élevé de compétence et de compréhension en lecture, en écriture et en mathématiques. Les progrès seront mesurés afin de veiller à ce que d’ici 2008, 75 pour 100 des élèves atteignent la norme provinciale.

Le Secrétariat de la littératie et de la numératie a défini neuf stratégies pour faciliter la réussite des élèves. Cette webémission porte sur la stratégie numéro 6 : Mobiliser le système pour qu’il assure l’équité sur le plan du rendement des élèves.

En axant cette webémission sur cette stratégie, on entend sensibiliser les éducatrices et les éducateurs aux défis auxquels font face certains groupes d’élèves qui, selon les recherches, accusent un certain retard du point de vue rendement. De plus, le SLN s’est engagé à procurer aux éducatrices et aux éducateurs des moyens stratégiques pour faciliter la réussite de ces élèves.

Cette webémission se concentrera sur un de ces groupes : les élèves de la communauté noire.

Notre tâche, en tant qu’éducatrice ou éducateur, est de définir les difficultés auxquelles font face les élèves de la communauté noire et qui entravent leurs progrès à l’école. Grâce à la réflexion et à la recherche, nous serons en mesure d’acquérir et d’appliquer des pratiques prometteuses qui aideront à faciliter la réussite des élèves de ce groupe.

L’objectif de cette webémission est de susciter le dialogue, la réflexion et l’action, alors que les participants examinent ce qui suit :

  • les stratégies spécifiques qui sont efficaces pour entraîner la réussite scolaire des élèves de la communauté noire;
  • pourquoi ces stratégies fonctionnent et quelle forme elles prennent dans la réalité quotidienne de la classe et de l’école;
  • les expériences des élèves de la communauté noire qui entraînent leur désengagement et les expériences qui favorisent la réussite;
  • la réalité du quotidien à l’école pour les élèves de la communauté noire, et l’importance du rôle que les enseignantes et enseignants peuvent jouer pour influer sur cette réalité.

La majorité des recherches définissent comme suit les conditions nécessaires pour favoriser la réussite des élèves de la communauté noire :

  • Attentes élevées : Les enseignantes et enseignants doivent miser sur la grande intelligence des élèves de la communauté noire et de tous les enfants; ils ne doivent pas rabaisser le niveau d’enseignement, mais au contraire le rehausser.
  • Mentorat : Un adulte concerné qui s’intéresse personnellement et professionnellement à ses élèves a un effet très important sur la réussite de ces élèves.
  • Lien avec la communauté : La participation des parents et de l’ensemble de la communauté au cercle d’apprentissage a un effet significatif sur la participation et l’intérêt des élèves.
  • Pertinence du programme : C’est un avantage pour les élèves de retrouver leur réalité dans ce qu’ils apprennent; le contenu du programme leur montre les possibilités qui leur sont offertes.
  • Enseignement précis et efficace : Il y a plus de chances de voir une amélioration du rendement des élèves lorsque nous utilisons des stratégies qui se sont montrées efficaces, selon l’observation et la recherche.
  • Utilisation des données pour appuyer la pratique : En recueillant des données et en y réfléchissant, nous pouvons surveiller les progrès, définir les besoins des élèves et réorienter le programme.

Pour enrichir votre réflexion sur ces questions, cette webémission vous propose un aperçu de la recherche sur ces stratégies et de leur mise en œuvre.

Les enseignantes et enseignants qui adhèrent à une pédagogie axée sur l’équité partent du principe que tous les enfants peuvent apprendre. Ils s’efforcent d’aider les élèves à réaliser leur potentiel et de créer une atmosphère de classe qui encourage et favorise la réussite. [notre traduction]

-Banks and Banks, 1995

Voir la vidéo
top
Abonnez-vous au bulletin d’information Apprendre Enseigner Innover
Inscrivez-vous à notre bulletin et soyez parmi les premiers à être informés lorsque de nouvelles ressources sont publiées sur Apprendre Enseigner Innover.
Never display this again
close