Littératie/Français

Littératie/Françaiss

Les stratégies d’enseignement de la grammaire qui favorisent une maîtrise de la langue

Cette capsule pédagogique permettra de revoir certains des messages clés des chercheurs se spécialisant dans l’approche renouvelée de l’enseignement de la langue. Au cours du visionnement, le personnel scolaire pourra approfondir leurs connaissances à l’aide d’un extrait d’une séquence d’enseignement et d’apprentissage de la grammaire à l’élémentaire. L’importance d’un enseignement explicite jumelé à des moments de découvertes et de réflexions suscitera un questionnement de ce que veut dire maîtriser la langue française. Cette capsule vidéo pédagogique comprend des messages clés ainsi que des exemples concrets vécus en salle de classe. Le visionnement de cette capsule met en évidence que l’enseignement efficace jumelé à des moments de découvertes et de réflexions entraîne un perfectionnement de nos pratiques pédagogiques.

Les stratégies d’enseignement de la grammaire qui favorisent une maîtrise de la langue

Maîtres chercheurs en éducation : Mme Lord, Mme Chartrand, Mme Nadeau et Mme Fisher

Ces capsules pédagogiques permettront de revoir les messages clés des chercheurs se spécialisant dans l’approche renouvelée de l’enseignement de la langue.  Au cours du visionnement, le personnel scolaire pourra approfondir leurs connaissances sur les compétences scripturales par la grammaire nouvelle/rénovée.

Maîtres chercheurs en éducation : mobilisation des connaissances à l’échelle internationale, évolution des pratiques professionelles, amélioration du rendement des élèves.
Ont participé à cette édition : Marie-Andrée Lord, Carole Fisher, Marie Nadeau et Suzanne-G. Chartrand.

Suzanne-Geneviève Chartrand, didacticienne du français, professeure titulaire retraitée de l’Université Laval (Québec) et ex-enseignante de français au secondaire québécois. Elle est l’auteure d’une cinquantaine d’articles sur l’enseignement de
la grammaire obligatoire à l’école et de nombreux autres sur l’enseignement de l’écriture au secondaire, en particulier de genres argumentatifs. Elle a été directrice de la publication et coauteure de Pour un nouvel enseignement de la grammaire (1995), de Grammaire pédagogique du français d’aujourd’hui (1999; 2e éd. 2012) ainsi que de Grammaire de base (2001, 2e éd. 2011) et est l’auteure de plusieurs ouvrages didactiques. Elle est coresponsable du Portail pour l’enseignement du français : www.enseignementdufrancais.fse.ulaval.ca

Marie-Andrée Lord est professeure adjointe au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de l’Université Laval, à Québec. Elle est coauteure de Former les futurs enseignants du Québec à écrire et à enseigner l’écriture (2014) et participe à plusieurs projets de recherche en tant que chercheure dont la formation en grammaire des futurs maîtres du primaire et du secondaire et L’apprentissage de l’autoévaluation en écriture par des élèves de 14 à 17 ans : expérimentation d’une démarche d’enseignement explicite des stratégies d’écriture à l’aide du traitement de texte.

Carole Fisher est professeure de didactique du français à l’Université du Québec à Chicoutimi où elle est également responsable du Centre de la communication orale et écrite. Elle a été présidente de la section Québec-Canada de l’AIRDF de 2007 à 2013.

Ses intérêts de recherche concernent la didactique de la grammaire et de l’orthographe, la didactique de l’oral et le langage au préscolaire. Elle a publié plusieurs articles sur les représentations grammaticales des élèves et la didactique de l’orthographe grammaticale

Marie Nadeau est professeure au Département de didactique des langues de l’Université du Québec à Montréal où, par ses recherches et son enseignement, elle se consacre au renouvèlement des pratiques pédagogiques en grammaire et en écriture.

Elle a publié plusieurs articles scientifiques et professionnels dans ce domaine ainsi que deux manuels pour l’enseignement de la grammaire nouvelle chez Graficor : Grammaire du 2e cycle (2001) et du 3e cycle (2003). Elle a également collaboré étroitement à la Progression des apprentissages en écriture du MELS (2009).

Segments

L’Imagerie mentale guidée

On a souvent affirmé que c’est le langage qui fait la pensée, mais de nombreuses expériences et recherches nous invitent à réfléchir autrement. En effet, une grande partie de notre monde mental passe davantage par les images que les mots. Autrement dit, le cerveau est un grand producteur d’images.

De nos jours, la visualisation devient autant en médecine qu’en psychologie un outil puissant et robuste. Sans oublier que la visualisation fait également partie du programme d’entraînement de plusieurs athlètes de haut niveau.

Qu’en est-il en éducation? En quoi pouvons-nous bénéficier des bienfaits de la visualisation? Quels sont les apprentissages que nous pouvons transférer dans nos salles de classe?

 

Partie I : Lecture
Partie II : Écriture

La littératie critique

Les élèves d’aujourd’hui sont la cible d’un flot constant d’idées et d’informations, que ce soit en ligne, par écrit, dans les jeux vidéo ou dans les médias de masse. Ils ont besoin d’habiletés pour déterminer où orienter leur attention et pour savoir interpréter et utiliser adéquatement le contenu des textes.

Segments

Les blocs de littératie au cycle primaire

Pourquoi établir des blocs d’apprentissage? Les recherches préliminaires indiquent que les conseils scolaires les plus efficaces sont ceux dont les écoles consacrent des périodes ininterrompues à l’apprentissage. Sur les cinq heures d’enseignement dispensé chaque jour, des périodes ininterrompues (idéalement deux heures) seront prévues à l’horaire pour permettre aux élèves de développer leurs compétences en littératie, d’étudier les sujets en profondeur, de s’engager dans des projets de recherche, de se livrer à des questionnements et d’appliquer leur apprentissage à de nouveaux contextes.

Un enseignement efficace commence par une planification détaillée selon les besoins des élèves. Il faut leur donner le temps pour apprendre. Autrement dit, les élèves ont besoin de suffisamment de temps pour développer leurs compétences et réfléchir à leurs apprentissages. La recherche sur le fonctionnement cognitif (ou la façon dont le cerveau fonctionne) appuie cette notion et reconnaît que pour apprendre des concepts importants, il faut investir beaucoup de temps.

Quelles sont les composantes d’un bloc de littératie? Les guides d’enseignement efficace présentent le cadre de planification de l’enseignement des habiletés liées à la littératie. Voyons plus en détails certaines de ces composantes :

En lecture, on exploite quatre situations :

La lecture aux élèves
La lecture partagée
La lecture guidée
La lecture autonome.
Chez les plus jeunes, on travaille également d’autres composantes, dont :

La conscience phonologique
Le système graphophonétique
L’étude de mots
Les habiletés de fluidité.
Avant de visionner la webémission, nous vous encourageons à vous poser les questions suivantes :

Avons-nous connu des succès par rapport aux blocs de littératie au cycle primaire?
Avons-nous fait face à des défis par rapport aux blocs de littératie au cycle primaire?
Comment se déroule un bloc de littératie dans ma salle de classe?
Quels sont mes succès et quels sont mes défis?
Est-ce que la gestion du temps dans mon bloc de littératie permet aux élèves de développer leurs compétences et de réfléchir à leurs apprentissages?
Quelles composantes du bloc de littératie a-t-on mis en place avec succès?
Est-ce que la communication orale fait partie de nos blocs de littératie?
Quelles sont nos prochaines étapes par rapport aux blocs de littératie?

Segments

Stratégies à haut rendement pour améliorer l’apprentissage des élèves

Si les enseignants de l’Ontario ont les connaissances, la compréhension et les habiletés nécessaires pour utiliser une variété de stratégies de haut rendement dans leur salle de classe, alors les élevés en profiteront pleinement. À partir de nos bases de données, de la recherche, de l’expérience et des observations professionnelles, le Secrétariat de la littératie et de la numératie a établi une variété de stratégies e haut rendement afin d’illustrer les pratiques efficaces qui soutiennent les élevés dans leur apprentissage.

Introduction
Partie 1: Enseignement axe sur la communication orale (Litteratie)
Partie 2: Harmonisation de l'evaluation (Litteratie)
Partie 3: Evaluation et retroactions continues (Litteratie)
Partie 4: Transfert progressif de la responsabilite afin d'enseigner comment faire des inferences et etablir des liens
Partie 5: Enseignement cible sur l'ecriture de textes de non-fiction
Partie 1: Evaluation et retroactions continues (Numeratie)
Partie 2: Lecon sur la resolution de problemes (Situations d'apprentissage: Mise en train, Exploration, Objectivation) (Numeratie)
Partie 3: Utilisation des ressources pedagogiques adequates (Numeratie)
Partie 4: Developpement d'une communaute d'apprentissage en mathematiques (Numeratie)
Conclusion

Littératie chez les garçons—Perspectives d’avenir : Lire, c’est conquérir le monde!

Dans le cadre de cette initiative, plusieurs enseignantes et enseignants ont mené des travaux de pratique réflexive visant à favoriser la littératie chez les garçons. Cette initiative fondée sur la recherche s’inscrit dans une démarche de valorisation de la réussite par la mise en œuvre de stratégies gagnantes dont il est question dans le guide Moi lire? Tu blagues!

En février 2007, les enseignantes et les enseignants qui ont mis en œuvre une pratique réflexive dans le cadre d’une stratégie gagnante ont été invités à participer au colloque Littératie chez les garçons – Perspectives d’avenir : Lire, c’est conquérir le monde! Ce colloque avait pour objectifs de permettre aux participantes et participants d’explorer des stratégies innovatrices qui ont une incidence sur la réussite des garçons, d’échanger des pratiques réussies, de célébrer l’amélioration du rendement des élèves obtenue à la suite des travaux de pratique réflexive et, enfin, de faire des constats quant aux prochaines étapes.

Cette webémission a comme objectif d’encourager la réflexion et de poursuivre le dialogue et l’action afin de réduire l’écart entre les filles et les garçons.

Questions de discussion :

  • Que nous révèlent les recherches?
  • Que nous indiquent les données?
  • Les enseignantes et les enseignants ont-ils des attentes élevées à l’égard des garçons et s’appuient-ils sur leurs points forts?
  • Trouve-t-on dans la salle de classe des ressources de difficulté et de complexité variables adaptées aux niveaux de compétence des garçons?
  • Trouve-t-on dans la salle de classe des ressources qui répondent aux intérêts des garçons?
  • Les enseignantes et les enseignants assurent-ils un regroupement dynamique et souple, en fonction de l’évolution des besoins et intérêts des garçons en matière de littératie et de numératie?

« Avec l’âge, les garçons ont davantage tendance à se définir comme non-lecteurs. Peu nombreux en début de la scolarité, ils seraient près de 50 pour 100 à se définir ainsi à leur arrivée à l’école secondaire. »

(Moi, lire? Tu blagues! p. 7)

Nos collaborateurs et collaboratrices pour cette webémission : 

Mario Asselin, directeur général, Opossum;
Marie-Josée Berger, doyenne, Faculté d’éducation, Université d’Ottawa;
Bruno della Chiesa, analyste principal, Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement (CERI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE);
Anne-Marie Dionne, professeure, Université d’Ottawa;
Dominic Giroux, sous-ministre adjoint, Division de l’éducation en langue française et de l’administration de l’éducation;
Avis Glaze, Ph.D., directrice générale du rendement des élèves de l’Ontario et directrice générale du Secrétariat de la littératie et de la numératie;
Ginette Plourde, directrice, Direction des politiques et programmes d’éducation en langue française.

Séquence vidéo
Segments

Enseignement efficace de la compréhension de la lecture

Le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à améliorer l’éducation publique : c’est là un objectif central de son mandat. Cet engagement commence par l’amélioration de l’apprentissage et des résultats des élèves en littératie et en numératie.

Voir la vidéo

La littératie pour tous et toutes

Faire défiler la page vers le bas pour accéder aux séquences vidéo archivées.
David Booth, PH. D., est professeur émérite en éducation à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario, Université de Toronto. Il œuvre dans le domaine de l’éducation depuis plus de quarante ans.

Il a enseigné aux enfants aussi bien qu’aux enseignantes et enseignants. Il est parmi les plus éminents spécialistes en littératie au Canada. Il est aussi consultant en littératie et il donne des conférences à travers le Canada et partout dans le monde.

Dans cette webémission, David Booth s’adresse à des élèves enseignants à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario. La présentation est suivie d’une séance de questions posées par un groupe d’enseignantes et enseignants du Rainbow District School Board à Sudbury, en Ontario.

Segments de la webémission
top
Abonnez-vous au bulletin d’information Apprendre Enseigner Innover
Inscrivez-vous à notre bulletin et soyez parmi les premiers à être informés lorsque de nouvelles ressources sont publiées sur Apprendre Enseigner Innover.
Never display this again
close